L’OR NOIR a battu de nouveaux records historiques hier. Il est monté au-delà de 120 dollars par baril, à New York, et de 118 dollars à Londres. C’est presque le double d’il y a un an. Une envolée consécutive à de nouveaux problèmes au Nigeria et en Iran, mais aussi à la volonté des investisseurs de se couvrir contre l’inflation et la baisse du dollar. En France, la facture énergétique est également repartie à la hausse. Elle est en passe d’atteindre 50 milliards d’euros en rythme annuel, du jamais vu.

Source : « Les Echos », Mardi le 6 mai 2008